Jour 72

Les jours avant…
Jours 72

Les herbes hautes de la cours me collent aux jambes. Par endroit, elles sont plus grandes que moi. Si j’écarte les longues branches poisseuses, la lumière peut atteindre le sol.

Avec les mauvaises herbes, j’invente un jardin. Je peins les feuilles mais la couleur ne tient pas. Je creuse une rivière qui s’assèche au fur et à mesure que je verse de l’eau dans son lit. C’est mon plus lointain souvenir de création.

La cours n’existe plus. Les herbes ont été arrachées.
Je documente. Pour ma mémoire. J’invente un jardin lumineux avec des herbes folles pour que mon geste soit large et souple.

L’idée me vient de faire un herbier. Un herbier d’artiste. J’ai répertorié mes couleurs, mes gestes et mes matières sur des dizaines de papiers. Herbier de ville ».Notes d’atelier été 2018

Après « herbier de feu 1 », voici « herbier de feu 2″…

Carol

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s